Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Prête-moi tes oreilles
  • Prête-moi tes oreilles
  • : « Prête-moi tes oreilles » est un lieu de partage et d'échange musical. Nous vous proposons des musiques à écouter avec vos petits, vous nous donnez vos avis et vos suggestions.
  • Contact

A Propos De Nous

  • Nos Oreilles
  • Une Maman et son Pti Bout qui adorent la musique
  • Une Maman et son Pti Bout qui adorent la musique

En ce moment on écoute...

 

 

Engagement

Une oreille attentive

Chez nous, la voix ne s'élève que pour chanter à tue-tête et les mains ne tapent que pour battre la mesure.
S'il n'est pas facile tous les jours d'être des parents, souvenons nous qu'être un enfant n'est pas simple non plus.

Pour en savoir plus sur ce que l'on appelle la violence éducative ordinaire prenez le temps de visiter le site de L'Observatoire de la Violence Educative Ordinaire.
link

Les liens qui y sont proposés permettent de creuser encore plus le sujet.  

L'amour et le respect sont nécessaires à l'épanouissement de nos "Pti Bouts"... Et la musique adoucit les moeurs, les coeurs et les esprits.

Archives

L'agenda musical

Agenda musical de juin à venir.

Vos coups de coeur du mois de février

Laissez nous vos coups de coeur .

Nos Liens Préférés

15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 02:20

Les petits nous prêtent leurs oreilles...

 

 

« Le retour des P'tits Loups du Jazz » (Enfance et Musique 1995)


p'tits loups

 

Au programme de cet album : du jazz (comme son titre l'indique), de la salsa, un peu de bossa, du scat par-ci, par là, tout cela arrangé à la sauce P'tits Loups. C'est pétillant, drôle, entrainant, en un mot : vivant! Comme nos enfants.

 

L'idée? Écrire des paroles sur des morceaux de jazz connus (et moins). Les textes sont chantés par des enfants aux âges différents. Les voix sont posées, justes mais malicieuses et captent immédiatement l'attention de nos petites oreilles (vous observerez qu'un enfant est toujours attiré par un autre enfant qui chante). Les musiciens sont de marque, tels Maxime Saury à la clarinette ou Glenn Ferris au trombone.
Sur cet opus on retrouve même, cerise sur le gâteau, Stéphane Grappelli pour certains morceaux.

 

Les textes sont un ravissement que l'on ai l'âge de comprendre les paroles ou pas. Les rimes sont simples, bien placées et nous transportent d'un concert très fruité à un Paris un peu gris, plus joli la nuit. Le rythme des mots nous emmènent dans une salsa endiablée ou dans la magie délirante « d'un dimanche matin ». La sonorité est belle, tinte de façon très agréable.
Quant aux numéros de claquettes, ils ont séduit Pti Bout.

 

A la direction de cet ensemble exceptionnelle on retrouve Olivier Caillard qui oeuvre beaucoup dans le domaine de l'enfance notamment avec le label « Enfance et Musique ».
Auteur des textes et compositeur de quelques titres sur cet album (« Le chanteur de blues », « Clac, clac, claquette » et « La salsa des P'tits Loups »), il est à l'origine de l'atelier de chansons jazz pour lesquelles il écrit des paroles dès 1984 (ça ne nous rajeunit pas... Ouh mais je parle comme une p'tite vieille moi). Cet atelier se déroulait dans le cadre de colonies musicales d'été. Pour le reste de l'histoire, je vous invite à vous procurer l'album et à lire le livret qui contient l'explication de la genèse des « P'tits Loups » ainsi que les paroles des chansons.

 

Ce CD n'est pas remboursé par la sécurité sociale mais tant pis. Croyez nous, il vaut le détour et a sa place dans la CDthèque de nos petites oreilles.
Laisser vous happer par la douce euphorie que produit l'écoute de ce disque. 

 

 

 

 

... Prêtons leurs les nôtres.

 

« Improvisations », Stéphane Grappelli (Universal 2000 - réédition de l'enregistrement Barclay de 1956)

Grappelli.jpeg

 

Il était l'invité d'exception des P'tits Loups, grand magicien du violon maniant son archet avec une virtuosité sans faille mais sans arrogance. Il reste donc parmi nous pour cette deuxième partie de notre sélection du mois j'ai nommé : Monsieur Stéphane Grappelli.


Même sans paroles, Pti Bout adore le violon. Elle danse aisément sur les airs entraînants, et va jusqu'à imiter la gestuelle après avoir vu les photos du grand Stéphane tenant son instrument (et sa maman faire le clown en mimant une pseudo violoniste).

Franchement, ca ne vous donne pas envie de bouger, de sortir ce jazz là vous? 
Imaginez : une ballade au bord de l'eau, un pique nique à la campagne (avec la nappe à carreaux, le panier en osier et la baguette de pain croustillante à souhait). Respirer, courir, rire, se sentir légers, légers... 
Le violon est printanier, le piano aérien, et la batterie caressante. Quant à la contrebasse de « Fascinatin'rhythm », elle nous donne des ailes, rien que ça.


Après une folle journée pleine d'entrain et de mouvement, le repos est bien mérité. Avec « Dans la vie » ou « A nightingale sang in Berkeley Square» vos « ptis loups » s'endormiront à coup sûr en rêvant d'oiseaux, de courses effrénées et... De violon, qui sait?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nos Oreilles - dans Sélections
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 20:03

Coup de coeur des grandes oreilles.

 

« L'effet papillon » Bénabar, titre extrait de l'album « Infréquentable » (Jive Epic Group 2008)

 

Ahhh!!! Bénabar. Comment se fait-il que je n'ai pas encore parlé de ce chanteur? Faut dire qu'il y a tellement de bons artistes qu'on ne sait plus où donner de la tête.

 

C'est en déroulant une ancienne playlist que je suis tombée sur « L'effet papillon ». Ca m'a fait le même effet que le jour où j'ai entendu ce titre pour la première fois à la radio : celui d'une bombe à retardement (non je ne me risquerai pas à parler de nucléaire en ce moment).
Au début on trouve ça sympa : le piano est guilleret, la musique est limite « rigolote » et on sourit un peu bêtement. Puis y a la phase écoute des paroles.
Première étape : on retrouve le Bénabar qu'on connait plein d'humour et de dérision.
Deuxième étape : on découvre la face écolo-engagée du même chanteur et on pourrait un peu s'agacer qu'il vienne nous faire la morale.
Eh bien non. Ca passe. Pourquoi? Pfiou!... vous en avez de ces questions.

 

En tous les cas, il n'a pas tort Bénabar : « tout bat de l'aile » et ça ne s'est pas arrangé depuis 2008 (tant au niveau social qu'environnemental). Personnellement, et même s'il aborde des thèmes graves dans ce titre, il arrive encore à me faire sourire peut-être parce qu'il alterne avec des sujets un peu plus légers (quoi qu'en regardant bien...).
Mais, et c'est là que ça devient intéressant, cette chanson ne peut pas complètement nous laisser de marbre. Surtout en ce moment où « le battement d'ailes d'un papillon » d'on ne sait où a provoqué tremblements de terre et tsunami, nous rappelant ainsi que nous sommes bien petits face à mère nature, et que nous ferions bien de réfléchir à tout ce que nous faisons.
On ne construit pas sa maison dans le lit d'une rivière... (comment ça je fais de la morale?)

 

 

Repost 0
Published by Nos Oreilles - dans Coups de coeur
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 16:07

Coup de coeur des petites oreilles.

 

« Teletubbies say Eh-Oh », générique de la série «Teletubbies» (1997)

 

Connaissez-vous les Télétubbies? Jusque là, j'étais persuadée que ces drôles de personnages aux couleurs clinquantes n'entreraient jamais à la maison. Cette série me semblait assez limitée et sans intérêt de surcroît. Eh bien... C'était sans compter sur la curiosité de Pti Bout qui a voulu regarder un épisode, puis qui s'est mise à rire aux éclats en les voyant rentrer chez eux grâce à un toboggan. Comme quoi, on ne comprend pas toujours toutes les subtilités d'une série pour enfants lorsqu'on est un adulte (soupir).
Depuis ce jour, Tinky Winky, Dipsy, Laa-Laa et Po font partie de nos amis récurrents.


Le but de ce blog étant musical, nous avons donc décidé de partager avec vous le générique de cette série enfantine.
Bizarrement, même si je ne suis pas très attirée par l'émission en elle-même, j'aime assez le rythme de la chanson, les sons, et surtout : le banjo! Evidemment, Pti Bout adore, sinon ce ne serait pas un coup de coeur.

Aller : « C'est l'heures des Télétubbies ». Nous attendons vos commentaires et réactions avec impatience.

 

Repost 0
Published by Nos Oreilles - dans Coups de coeur
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 17:30

La playlist du printemps.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nos Oreilles - dans Playlists
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:06

Les instruments de musique.

 

Batterie

« Warriors Bj10 » bordeau, WARRIORS DRUMS - junior

64,90€ chez Dimipro (plus 12,27€ de livraison)

 

batterie Warriors

 

 

Caractéristiques techniques :

- une grosse caisse (diamètre 32),

- une caisse claire (diamètre 22),

- un tom (diamètre 22),

- une cymbale (diamètre 18),

- une paire de baguettes,

- un tabouret,

- une clé de serrage,

- poids : 4kg

- coloris : bleu, bordeau ou gris métal,

- garantie un an.

 

 

Ce qu'on en pense :

Vos « petites oreilles » font du bruit? Eh bien faites leurs faire de la musique.

Avec cette batterie composée du minimum vital, croyez-moi, vos pti bouts vont pouvoir exprimer leur talent naissant.

Ah! Mais je sais ce qui vous gêne le plus : la place... Rassurez-vous, il n'y a pas besoin de trop d'espace pour cet ensemble. Le tom, la caisse claire et la cymbale sont rattachés à la grosse caisse qui repose donc seule au sol.
L'intérêt supplémentaire du peu d'éléments est que l'enfant se familiarise petit à petit avec eux sans être noyé dans la profusion.

 

Pti Bout n'a même pas 2 ans et profite pleinement de ce bel instrument qu'une bonne âme lui a offert pour Noël.
A noter que le tabouret, même réglé au plus bas, est toutefois encore un peu grand pour ses petites jambes. Du coup, elle a du mal à appuyer sur la pédale de la grosse caisse. Mais d'ici quelques temps ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir... Ou un bon peut être?

 

Les peaux (en matière plastique type Mylar) peuvent être tendues avec la clé de serrage, et les cordes de timbre de la caisse claire s'accordent grâce à une vis.
Il est aussi possible d'effectuer des réglages pour orienter et ajuster les fûts.


L'ensemble est de bonne facture et abordable au niveau du prix compte tenu de ce que propose la concurrence.
Le hic est de trouver l'endroit de revente. Après avoir cherché longtemps, je n'ai pas trouvé de site internet pour « Warriors Drums » (à part Drums and Co, mais il n'y a aucun produit référencé sous la marque « Warriors Drums »).
Il existe cependant des revendeurs tel Dimipro qui semble être à priori le moins cher du marché web... Faites vos recherches tout de même.

 

 

+

-

- prix,

- garantie un an par le constructeur,

- qualité,

- faible encombrement.

- made in China...,

- difficile de trouver un point de vente.

 

 

Repost 0
Published by Nos Oreilles - dans Le coffre à jouets
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 22:30

Les petits nous prêtent leurs oreilles...

 

emilie jolie 1995« Emilie Jolie » Philippe Chatel

(RCA 1995 - album original 1979 Sony/RCA Records Label)

 

 

 

C'est l'histoire d'une petite fille que ses parents laissent seule pour sortir le soir... Alors là, bien sûr, l'envie de commenter cette situation me taraude : n'est-ce pas un peu limite de laisser une enfant toute seule à la maison? Est-ce bien raisonnable? Franchement?

 Comme il s'agit d'un prétexte pour nous raconter une histoire avec de belles compositions, je vous épargnerai donc mes réflexions de Maman bien pensante pour vous parler tout simplement « d'Emilie Jolie ».

 

Depuis sa sortie en 1979, il y a eu quelques interprétations de ce conte musical. Personnellement, j'en possède une en 33 tours (il s'agit de l'enregistrement de l'adaptation théâtrale par Robert Fortune en 1985).

Ah! Les vinyls! Certes ils prenaient de la place, mais la pochette d'un 33 tours et son design graphique ajoutait une dimension artistique non négligeable et souvent plaisante. Des photos, des dessins, les textes des chansons... Bref! Nous étions parfois en possession d'oeuvres d'art. Certes, le CD est dans la lignée, mais quand même, ce n'est pas tout à fait pareil.

Oui vous avez raison je m'égare, alors revenons à nos poissons rouges... euh non, pardon; a Emilie Jolie et ses aventures (en)chantées.

 

Pour faire découvrir ce conte à Pti Bout, j'ai privilégié la version originale. Le fait est que je ne la connaissais pas, et que c'était l'occasion pour moi de l'écouter.

Quelle distribution! On trouve entre autres : Henri Salvador dans le rôle du conteur, Robert Charlebois transformé pour les besoins de l'histoire en lapin... Bleu, Françoise Hardy en sorcière malheureuse, Sylvie Vartan dans la peau d'une autruche peu banale, Julien Clerc dans le costume phare du grand oiseau, Georges Brassens en hérisson désabusé, Eddy Mitchell pour le rôle du loup déchu...

 

emilie jolie dessin

Dans l'incroyable livre d'images ouvert par Emilie (Séverine Vincent), tous ces personnages plus vrais que nature vont nous entraîner dans un fabuleux voyage tant sur le fond que sur la forme.

Prenez le temps d'écouter chaque chanson même si vous pensez bien les connaitre. Tous les morceaux sont très travaillés, bien arrangés, rien n'est laissé au hasard. Le mélange des genres est intéressant : un air jazzy avec les autruches (disponible à l'écoute en fin d'article), un peu de rock avec le loup et le prince charmant débutant, et de la variété aussi mais de bon goût.
Le titre préféré de Pti Bout? Ben... Je vous le donne en mille : "La chanson d'Emilie Jolie et du grand oiseau".

 

Si Emilie s'évade dans un pays imaginaire, les compositions créées par Philippe Chatel sont, elles, bien réelles et méritent que l'on s'y attarde.

Alors suivons la petite fille dans sa rêverie, et prêtons l'oreilles à cet indémodable conte musical.

 

 

 

 

A noter : fin 2011 vous pourrez retrouver Emilie Jolie sur grand écran.

 

 

 

 

Prêtons leurs les nôtres. 

 

« Roc Eclair » Jean-Louis Aubert  (EMI Music France 2010)

Collector-Roc-Eclair

 

Pour être tout à fait honnête, la première écoute du nouvel album de Jean-Louis Aubert n'a pas été une révélation. Pourtant, on l'aime Jean-Louis à la maison.

Et puis, j'ai eu l'opportunité d'assister à l'enregistrement de son passage dans l'émission « Taratata ». C'était la première fois que je voyais l'artiste en live. Il a parlé de lui, des tristes événements survenus dans sa vie (disparitions de son Papa et de son meilleur ami), de son album évidemment. Tout ça sans esbroufe, tranquillement, sans chercher à convaincre un public, de toute façon fidèle (et comme on le comprend), ni à prouver quoique ce soit à qui que ce soit. C'était simplement Jean-Louis venu discuter.

« Roc Eclair » c'est tout à fait ça : une tranche de vie d'un chanteur « un peu ridé » qui « revient » se confier après une période difficile, sans fausse pudeur ni exhibitionnisme mal placé. Il s'invite où vous voudrez bien l'écouter et vous délivre un moment simple, qui fait du bien aux oreilles.

 

Les morceaux sont loin d'être prétentieux mais pas sans prétention. Nous on les aime tous et on se passe l'album en boucle avec quand même nos petites préférences pour « Demain sera parfait » (écoutez le live de « Taratata » disponible à la fin de l'article : il y a de l'ambiance), l'harmonica de « C'est con mais bon », le charme un peu désuet de « Demain là-bas peut-être » et enfin la déclaration à « Marcelle ».

 

Pour les amateurs, procurez-vous le coffret collector. Il contient le CD, le vinyl, ainsi qu'un second CD intitulé "Hiver" et composé de sept titres inédits, et un livret format 33 tours contenant les paroles et des photos réalisées par Arthur Aubert (oui oui, le fils de Jean-Louis). C'est lui d'ailleurs l'auteur des photos de l'album.

Quant à la tournée nationale, elle débutera le 09 avril 2011 à Evry à l'Agora, et passera par Paris les 27(date supplémentaire) 28, 29 et 30 avril au Zénith.

Pour l'agenda complet, vous pouvez consulter le site officiel de l'artiste.
http://www.jeanlouisaubert.com/

 

 

 

 


Repost 0
Published by nos oreilles - dans Sélections
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:51

Nos Oreilles rendent hommage à : Serge Gainsbourg (1928 - 1991)  

 

Serge gainsbourgSerge Gainsbarre    

 

Le 2 mars 1991, Serge Gainsbourg tirait sa révérence après une énième attaque cardiaque.

Provocateur, décalé, dérangeant, un brin outrancier (un brin vraiment?)... Ses proches s'accordent à dire qu'il était surtout très sensible, attentif et doté d'une grande classe qu'il masquait sous ses habits à la Gainsbarre.

Alors? Poète ignoré? Dandy maudit? Timide compulsif prêt à tout pour détourner l'attention sur autre chose que son physique?

Pour moi, le Monsieur aux grandes oreilles restera une énigme capable du meilleur comme... De l'excellence.

A notre manière nous souhaitions lui rendre hommage, et avons sélectionné quelques unes de ces compositions à partager et savourer avec vos petites oreilles pour leurs faire découvrir un artiste à part certes mais (car?) aux talents multiples.

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by nos oreilles - dans Hommages
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 23:54

Coup de coeur des petites oreilles.

 

« Les bêtises » extrait du single « Les bêtises » Bébé Lilly (Sonybmg 2006 - reprise du titre original « Les bêtises » Sabine Paturel Emma/Carrere 1985)

 

bébé lilly

Honnêtement, je ne sais pas ce qu'elle lui trouve à ce bébé aux gros yeux bleus. Ca fait pourtant quelques temps que Pti Bout n'en démord pas et réclame régulièrement la petite star prénommée Lilly.

 

Mais comment en est-on arrivé là? J'avais pourtant écrit « comptines pour enfants » dans le moteur de recherche. Y a des malins...

Bref! Devant l'immense succès de la petite chanteuse virtuelle, je me suis rendue à l'évidence : il fallait en parler. Après tout, ce blog est aussi celui de Pti Bout. Ce sera donc son premier coup de coeur.

 

Si le rythme, reconnaissons le, est très entraînant et donne envie de remuer, l'animation joue pour beaucoup dans cet engouement. Les couleurs accrochent les yeux, et nos tous petits s'y retrouvent dans cet univers de jouets et de couches culottes.

Pour ce qui est de la chanson en elle-même, vous vous surprendrez probablement à fredonner les paroles du célèbre tube de Sabine Paturel qu'on nous passait en boucle dans les années 80 (j'avoue, j'avoue ça m'est arrivé).

 

En somme, Lilly a visiblement tout bon auprès des bouts de choux. Elle tente même de séduire les grands enfants. Ce bébé est un sacré produit commercial avec albums, site internet et spectacle musical (si, si je vous assure), tout ça à un an seulement (c'est l'âge qui lui est donné dans sa biographie)!

Evidemment, je ne suis pas complètement convaincue par la prestation, choc culturel des générations oblige. Mais bon! Tant que nos petits chéris n'écoutent pas que ça, il est de bon ton de les laisser faire leurs propres découvertes, leurs choix, et de nous entraîner dans leur monde.

 

Aller! En avant la musique.


 



 
 

 


Repost 0
Published by nos oreilles - dans Coups de coeur
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 16:58

L'imagerie des bébés

« Les Instruments de musique », Fleurus (2009) 5,00€ – 0 à 3ans

 

instruments-musique Fleurus

 

Voici un joli petit livre pour partir à la découverte des instruments de musique.

Fait pour les petites mains (dimension, carton renforcé), il présente des enfants jouant d'un instrument tout ça réalisé en... Pâte à modeler. Un beau travail qui rend plus vivant les diverses scènes.

 

D'un point de vue pédagogique, on trouve deux niveaux : 

 1) apprendre à reconnaître les instruments d'abord en les montrant, 
     puis en les nommant, 

 2) les classer dans une catégorie (instruments à vent, à cordes etc.) en répondant 
    aux questions de la double page finale.

De quoi faire, en somme, pour occuper nos enfants entre 1 et 3ans.

Repost 0
Published by nos oreilles - dans Le coin lecture
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 23:00

Les petits nous prêtent leurs oreilles...


 

« Petites chansons du soir » Fabienne Marsaudon (2009)


 Petites chansons du soirIl y a encore quelques temps, nous ne connaissions pas Fabienne Marsaudon. C'est sur les conseils d'une lectrice de ce blog que nous nous sommes penchées sur cette artiste : ah! La magie du partage.

 

Nous voici donc, Pti Bout et moi-même, parties à la découverte d'une nouvelle voix (pour nos oreilles cela s'entend, parce que Fabienne a déjà quelques années d'expériences à son actif).

Visite de son site internet (http://www.fabienne-marsaudon.com/), écoute des extraits proposés, choix du disque et commande (car c'est ainsi que l'on peut se procurer les CD de la chanteuse).

 

Depuis, nous écoutons avec un vrai plaisir ses « Petites chansons du soir ».

Compositions originales (la majorité des titres), reprise (« Le loup, la biche et le chevalier ») et adaptation (« Smile »), sans oublier un morceau classique, le registre est riche, et nous ne regrettons pas l'acquisition de cet album fait maison.

La musique est de qualité et sonne bien à nos oreilles, les textes sont des poèmes chantés par une belle voix et, touche d'originalité, 8 plages musicales sont disponibles à la suite des 8 chansons afin que nous puissions chanter à notre tour. En duo avec nos petits pour renforcer notre tendre complicité, avec notre seule voix pour les bercer, ou en les laissant chanter pour s'émerveiller; voici une bien jolie idée que de rejouer tous les morceaux sans les textes.

Pour ne rien gâcher, l'emballage cartonné se déplie en triptique et nous livre les paroles et de beaux dessins. Un graphisme qui appelle à la rêverie et des couleurs très douces.

 

Si avec tout ça nos amours ne s'endorment pas... D'ailleurs, au moment où j'écris ses lignes, Pti Bout à rejoint les bras de Morphée en écoutant quelques « Petites chansons du soir ». Chuuuut!...

 

Voici la vidéo du premier titre de l'album : "Un, deux, trois... sommeil"

 

 


 

 

... Prêtons leurs les nôtres.

 

Ce mois-ci, nous vous avons concocté une sélection de chansons pleines d'amour et de mélodies chargées d'émotions. A partager en famille ou bien, une fois n'est pas coutume, rien qu'entre parents transis pour célébrer notre bon Saint Valentin.

Attention! Câlins en perspective.

 

salvador chambreavecvueThe Twobest of scorpions212676buckleygraceComme un accord 

 

 

« J'ai vu » extrait de « Chambre avec vue » Henri Salvador (Source Records 2001)

 

Et on débute avec le très regretté Henri Salvador et un morceau de « Chambre avec vue ».

« J'ai vu », c'est la vie qui vient, qui va au rythme des doux frottements des balais sur les caisses claires (Régis Ceccarelli à la batterie, le fils du grand André). C'est une fenêtre ouverte sur de lointains horizons, une ode aux émotions diverses et variées qui nous submergent. C'est le jazz au service d'une balade sans fioritures, l'histoire d'une vie tout simplement mais chantée avec classe.

Le rythme est lent, reposant. La voix est rassurante, celle-là même qui nous chantait « Le loup, la biche et le chevalier » il y a quelques années.

 

 

 

« I wanna be with you again » extrait de « The Two » The Two (Wagram 2010)

 

Pour continuer, nous vous proposons un duo. Il a retenu toute notre émotion avec ce titre, et particulièrement l'attention de ma moitié a qui nous devons cette découverte.

 

The Two (David Jarre et Ara Starck rien que ça!), et leur album éponyme vont probablement cartonner (si ce n'est déjà fait). Personnellement je ne suis pas séduite par l'ensemble du disque, mais « I wanna be with you again » est redoutable. Les cordes résonnent avec une grande pureté, les voix sont harmonieuses. Là encore nous sommes face à une simplicité très stylée et bien rodée.

Chapeau à nos deux magiciens.

 

 

 

« Still Loving You » extrait de « 20th Century Masters - The Millenium Collection  : The Best of Scorpions » Scorpions (Universal Music 2003 - album original : EMI 1984 « Love at First Sting »)

 

Pour changer du tout au tout, mais en restant dans le registre des grands sentiments, nous avons sélectionnées un groupe de rock (hard rock en fait) allemand, enfin LE groupe de rock allemand : Scorpions.

Guitare électriques affutées, voix haute perchée et hyper ajustée de Klaus Meine : nous avons probablement dansé nos plus beaux slows sur « Still Loving You »... Ou vécu parfois de sacrées déconvenues (on appelait ça des râteaux en fait).

Que l'on aime ou pas, « Still Loving You » est et sera (je crois, je l'espère) pour longtemps un morceau d'anthologie, tout comme Scorpions restera à jamais dans l'histoire du rock (hard rock oui).

Pour les inconditionnel(le)s du groupe, ne ratez pas leur ultime passage en France car après il sera trop tard pour les voir. A Paris, ce sera au POPB le 23 Novembre 2011.

 

 

 

« Hallelujah » extrait de « Grace », Jeff Buckley (Columbia Records 1994)

 

Pour notre avant dernier morceau, nous avons choisi un ange (c'est pas humain une voix pareille) accompagné de sa guitare.

Que dire de plus? Eh bien... ce n'est pas faute d'avoir cherché les mots justes d'un éloge à la hauteur de l'interprétation de Jeff Buckley de l'« Hallelujah » de Léonard Cohen. Mais je n'y suis pas arrivée. Alors, plutôt que de vous faire perdre du temps dans la lecture d'une critique dithyrambique mais incapable de retranscrire l'intense émotion qui nous transporte à l'écoute de ce titre, faites vous votre propre opinion. 6mn 51secondes de bonheur vous attendent (soit 411secondes pour les forts en maths).

Une remarque tout de même : quel dommage que le grand Jeff ne soit plus de ce monde.

 

 

 

« Alter Ego » extrait de « Comme un accord », Jean-Louis Aubert (EMI 2001)

 

Enfin, entre en scène notre ultime troubadour. Encore une guitare, encore une voix. Pas la même certes, mais nous y sommes attachées. Pour être honnêtes, Jean-Louis Aubert est notre chouchou ici. Nous ne pouvions donc pas passer à côté de ce titre et de ces paroles qui nous touchent. Comment résister à cet appel? Nous ne sommes pas du genre fans hystériques, mais il est difficile d'être insensibles à cet « Alter Ego ». Il y a une combinaison de douceur et de détermination menées par une guitare électrique qui se fait lente ou tonique selon ce qui est exprimé. On écoute, on accroche, on s'accroche et on ne peut plus décrocher. Nous sommes accros et vous?

 

 

Pour le savoir il est maintenant l'heure d'appuyer sur play. Puis, prenez votre cher(e) et tendre et votre (vos?) ptit(s) amour(s) dans vos bras. Pelotonnez-vous sur le canapé. Détendez-vous, fermez les yeux : on s'occupe de tout et surtout, de vos oreilles.

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by nos oreilles - dans Sélections
commenter cet article