Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Prête-moi tes oreilles
  • Prête-moi tes oreilles
  • : « Prête-moi tes oreilles » est un lieu de partage et d'échange musical. Nous vous proposons des musiques à écouter avec vos petits, vous nous donnez vos avis et vos suggestions.
  • Contact

A Propos De Nous

  • Nos Oreilles
  • Une Maman et son Pti Bout qui adorent la musique
  • Une Maman et son Pti Bout qui adorent la musique

En ce moment on écoute...

 

 

Engagement

Une oreille attentive

Chez nous, la voix ne s'élève que pour chanter à tue-tête et les mains ne tapent que pour battre la mesure.
S'il n'est pas facile tous les jours d'être des parents, souvenons nous qu'être un enfant n'est pas simple non plus.

Pour en savoir plus sur ce que l'on appelle la violence éducative ordinaire prenez le temps de visiter le site de L'Observatoire de la Violence Educative Ordinaire.
link

Les liens qui y sont proposés permettent de creuser encore plus le sujet.  

L'amour et le respect sont nécessaires à l'épanouissement de nos "Pti Bouts"... Et la musique adoucit les moeurs, les coeurs et les esprits.

Archives

L'agenda musical

Agenda musical de juin à venir.

Vos coups de coeur du mois de février

Laissez nous vos coups de coeur .

Nos Liens Préférés

4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 16:57

Les jeux d'éveil.

 

 

Jeux « C'est quoi ça? »

Eveil de l'oreille réalisé avec mon Pti Bout de 2 ans.

 

 

Ca vient d'où?

C'est suite au « C'est quoi ça? » un peu inquiet de ma fille entendant un bruit inhabituel, que j'ai mis en place 3 jeux actifs d'éveil de l'écoute pour transformer ces « bruits » inconnus en sons familiers.

Il est fort possible que vous pratiquiez déjà ces jeux sous une forme plus ou moins développée. Sinon, nous vous les recommandons vivement. Avec trois fois rien (d'accord, un peu de temps tout de même), vous allez solliciter les capacités de concentration, d'écoute (très utile dans de nombreuses circonstances) puis de perception de vos petits. Ils seront, de surcroît, capables de reconnaître les sonorités familières et se sentiront bien dans leur environnement.

A plus ou moins long terme, vous leur donnez la possibilité d'avoir une ouïe aiguisée et affûtée dans la reconnaissance des sons divers et variés. Vous développez tout simplement leur oreille.

 

Dans cet article, nous vous détaillons le deuxième jeu.

 

 

Jeu numéro 2 : les sons extérieurs.

photo-2photo-2-copie-2photo-2-copie-1photo-2-copie-2photo-2

 

Objectifs :

- se familiariser avec les sons extérieurs et environnants de l'habitation,

- reconnaître les sons familiers extérieurs et les nommer (éventuellement),

- percevoir des sons extérieurs distincts et d'autres plus discrets.

 

Ce qu'il vous faut :

- du temps,

- un peu de concentration.

 

En quoi ça consiste?

Partir en exploration à la recherche de tous les sons extérieurs et environnants de votre habitation.

photo.jpg

Au préalable, expliquez ce que vous attendez de votre (vos) pti bout(s), en l'occurrence qu'ils écoutent le plus attentivement possible.

Asseyez-vous dans votre jardin, votre cour, sur un banc dans la rue (si vous n'avez pas de jardin) ou sortez sur votre balcon si vous en possédez un.


P1011001Selon où vous vous trouvez, identifiez les différentes sonorités et ce qui les émet ; les oiseaux qui chantent, la circulation (voitures, camions, moto...), un cours d'eau, le bruit d'un train, d'une péniche, les animaux d'une ferme à proximité, le glissement d'une couleuvre dans l'herbe (c'est du vécu, mais au départ, on ne sait pas forcément ce que c'est  )...

 

Vous découvrirez peut être à votre grande surprise d'autres sons auxquels vous ne faisiez pas attention jusqu'ici (voir l'exemple ci-dessus).

Si cela est possible, faites nommer à vos petits ce qui émet le son identifié, ou bien nommez-le vous même en leur demandant de le montrer si le producteur du son est visible (un oiseau peut être audible mais caché dans un arbre par exemple).

 

Ce jeu demande un minimum de concentration, aussi, contentez-vous au départ de ce qui s'entend le mieux. Puis, au fil des séances, rajoutez des sons plus discrets à ceux qui ont clairement été identifiés.

 

Note 1 : il est intéressant de jouer à des heures différentes de la journée et même en début de soirée pour entendre tout le panel des sonorités. En effet, à des moments plus calmes que d'autres il est plus facile de percevoir certains sons (grillons, chants d'oiseaux nocturnes...).

 

Note 2 : vous pouvez jouer les yeux fermés pour une concentration optimum, surtout dans l'écoute des sons très faibles.

 

Note 3 : si vous avez des enfants plus grands, faites les participer en leur donnant votre rôle. Vous pourrez intervenir si un son a été oublié.

 

Note 4 : au fur et à mesure, le jeu pourra se complexifier avec, notamment, la reconnaissance des chants des différents oiseaux (dans cet objectif, nous vous proposerons des imagiers sonores ultérieurement).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nos Oreilles - dans Le coffre à jouets
commenter cet article

commentaires

Mamanlullaby 08/06/2011 17:15



C'est drôle, ici on fait une version mixte, on écoute depuis l'intérieur les bruits du dehors : souvent le soir dans
la chambre de mon bout'chou on s'allonge sur son lit , velux ouvert pour faire tomber un peu la température, et on écoute ce qui se passe dehors (voitures et camions sur la route au loin,
grillons et cloches des vaches plus proches, parfois une voiture qui démarre pas loin, parfois des voix dans le quartier, un tracteur qui passe, parfois le clocher, etc), en général ça calme bien
mon bonhomme s'il est trop excité pour dormir tout-de-suite...



Nos Oreilles 08/06/2011 19:06



Eh bien, cette combinaison est le développement prévu pour le jeu numéro 3 


C'est effectivement très apaisant de se concentrer sur ce qu'il se passe ailleurs que dans la pièce où l'on se trouve, et ça entraîne à écouter.